You are here

Pourquoi les chiites ne croisent pas les bras dans la prière ?

    چکیده: 

    Résumé de la réponse

    Les chiites duodécimains prient avec les bras tombant le long du corps de la même manière que priait le noble Prophète (ç) et les Imams (as). Plusieurs hadiths attestent que le Prophète (ç) et les Imams (as) priaient les ras délaissés des deux côtés du corps. Croiser les mains pendant la prière ressemble à une tradition Zoroastrienne. Des hadiths fiables rapportent comment le Noble Prophète (ç) priait du début jusqu'à la fin. On ne note aucun passage qui fait mention de croiser les bras. Croiser les bras dans la prière est une innovation instaurée après le prophète (ç), à l'époque du calife d'Omar. C'est pour cela que les sunnites prient les bras croisés. Mais certains sunnites ne prient pas comme ça.

    Réponse détaillée

    Croiser les bras dans la prière est une pratique qui n'existait pas à l'époque du Prophète (ç) car Il (ç) priait les bras délaissés [1]. Et comme les chiites imitent le Prophète (ç) et les Imams (as) dans tous les domaines, ils prient aussi de la même manière. La position des bras est une innovation post-prophétique qui n'a jamais existé du vivant du Messager de Dieu (ç). Elle vit jour durant le règne du deuxième calife. Dès lors, cette pratique fut institutionnalisée [2]. Et la plupart des sunnites prient selon la méthode du deuxième calife [3]. Mais les Imams (as) comparent cette pratique à celle des impies et des Mazdéens. Ils recommandent aux chiites de prier selon la méthode du Prophète (ç) et des Imams (as), les bras ouverts.

    Dans un hadith d'Abi Hamid Sâ'idi, les phases de la prière du Prophète (ç) depuis le Takbir jusqu'au Salam sont énumérées. Mais, on ne remarque rien dans la prière du Prophète (ç) qui montre qu'on doit croiser les bras. Au contraire il est mentionné après avoir lancé le takbir, le Prophète (ç) laissait tomber ses mains le long du corps [4]. Nous savons tous qu'il est impossible que le Prophète (ç) ait répété toute sa vie une acte facultative.

    Aussi, Himad Ibn Issah demanda à l'Imam Sadiq (as) de lui enseigner correctement et entièrement la prière. L'Imam Sadiq(as) se plaça face à la qibla et accomplit tous les actes surérogatoires, puis fit la Takbir et commença la lecture. Il (as) continua ainsi et exécuta la prière à la manière que les chiites font aujourd'hui jusqu'à la salutation finale [5]. Dans ce hadith, l'Imam Sadiq (as) enseigne à Himad la façon dont le Prophète (ç) priait et on n'y voit rien qui semble indiqué qu'on doit croiser les mains. Et si croiser les bras étaient une tradition l'Imam Sadiq (as) l'aurait certainement mentionné.

    Beaucoup de hadiths des Imams (a) comparent la position des bras croiser à une pratique propre au Mazdéens et aux impies et qu'on doit éviter d'adopter.

    Nous citons quelques cas ici :

    1- Mohammad Ibn Moslim rapporte d'Imam Sadiq ou de l'Imam Baqir (as) : " Je lui demandai son avis sur un homme qui posait la main droite sur la main gauche dans la prière. Il (as) répondit que c'est un geste inculte qu'il fallait éviter "[6].

    2- Zorarah rapporte de l'Imam Baqir (as) : "Tu dois garder les bras droit dans la prière et éviter toute attitude inculte. Celui qui croise les bras dans la prière est considéré comme Mazdéens "[7].

    3- Sheikh Sadouq rapporte un hadith dont la chaine des transmetteurs remonte jusqu'à l'Imam Ali (a) : " Le musulman ne doit pas croiser ses bras dans la prière alors qu'il est entre les mains de Dieu. Une telle attitude est pareille à celle des impies et des Mazdéens"[8].

    Pour en savoir plus, consulter Al Insâf Fimâ Dama fihâ Al Ikhtitaf, Ayatollah Sobhoni, vol 1, page 169-193.

    Notes:

    [1] - Un hadith rapporté cet effet sera mentionné

    [2] - On en veut pour preuve ce hadith de Shl ibn Sa'd rapporté par Bokhari : " les gens ordonnaient de poser le bras droit sur le bras gauche dans la prière " (Fathu Bâri fi sharh Bokhari, vol 2 page 224). Si le prophète ordonnait au gens de poser les bras sur la poitrine le hadith n'aurait pas dit " les gens ordonnaient " mais plutôt " le prophète ordonnait "

    [3] - Hanafite, Shaféite et Hanbalite estiment que croiser les bras est une tradition facultative, mais Malikite dit qu'il est recommandé de garder les bras ouverts (la jurisprudence selon les cinq écoles juridique, page 110)

    [4] - Sonanu eihaki, vo 2 page 72, 73, 101, 102; Sonanu bi Daoud, vol 1 page 194

    [5] -Al wasâ'il, vol 4, Bab 1 les actes dans la prière, hadith 1

    [6] - Al wasâ'il, vol 4, Bab 1, les choses qui annulent la prière; hadith 1

    [7] - Al wasâ'il, vol 4, Bab 1, les choses qui annulent la prière; hadith 2, 3, 7

    [8] - La jurisprudence chiite et les cas de divergence avec les quatre écoles juridiques sunnites, Ja'far Sobhan, page 183

     

    منبع: 
    Le site www.islamquest.net
     

    User login

     

    Who's new

    • french
    • hindi
    • modir
    • bangali
    • admin
     

    Who's online

    There are currently 0 users online.